samedi 7 janvier 2017

Les mouchoirs à plier

Allez hop hop hop, premier article "sérieux" de l'année 2017, et vous allez voir d'ici quelques semaines ça va envoyer du lourd (ne serait-ce pas un teasing de fou concernant Tout pour le jeu ? Huuum ?)

Je vais vous donner quelques petits conseils pour fabriquer les mouchoirs à plier.
Pour commencer, il faut vous équiper d'un tissu ayant une belle tenue, pas trop fin, et UNI. Mon choix s'est arrêté sur celui que j'avais utilisé pour mon tapis ligné (que je vends d'ailleurs à mon grand désespoir, mes nouvelles lettres mobiles sont trop hautes...).

Après, vous avez deux possibilités :
- couper 4 carrés de 16x16 cm et faire un ourlet pour obtenir au final des carrés de 14x14 ;
- couper directement 4 carrés de 14x14 cm et les surfiler. Franchement, j'ai choisi cette seconde option car j'avais calculé une marge trop étroite pour les ourlets, et le résultat est sympa (enfin, à vous de juger sur les photos). Si vous choississez cette option, je vous conseille de les couper avec des ciseaux droits, le résultat sera très propre ainsi.


 
Je me suis servie des rayures présentes sur le tissu (un peu galère pour les pliages en diagonale, j'ai dû ressortir mon équerre et tout et tout). Elles m'avaient été bien utiles pour le tapis ligné, je n'avais eu qu'à repasser par dessus !


Marquez les plis avec un crayon de papier, ou n'importe quoi qui marque le tissu tout en restant un peu discret (par exemple un feutre très fin de la même couleur que le fil, pour moi rouge).

Si vous cousez les mouchoirs à la machine (ce que je vous conseille fortement, sinon refilez le bébé à tata Jocelyne qui sera ravie de le faire pour vous), je vous donne les réglages que j'avais utilisés pour faire les pliages (attention, je ne suis pas une pro de la MAC, mais le résultat m'a semblé très bien). De mémoire j'ai utilisé la même chose pour surfiler, mais sinon le bon vieux point C fait toujours l'affaire. Si vous êtes super chochotte des finitions, faites un point de surjet, mais perso je trouve ça chiant à faire et l'investissement temps / énergie / énervement n'est pas rentable.

Largeur de point : toute petite (0,5 en gros), comme vous pouvez le voir sur ma magnifique photo pas du tout ratée.


Tension : 3 (comme d'hab pour moi)




Modèle de point : quelque chose entre B et C (je vous aide là hein ?). Ca donne une sorte de petit zig-zag bien serré. Si vous n'êtes pas trop sûr-e-s de vous, testez le résultat sur une chute de tissu avant de vous lancer.
Pour le marquage du pli, je vous conseille de repasser 2 fois avec le fil. Pourquoi ? Parce que ça permet d'obtenir un joli trait bien régulier, et comme il est un petit peu épais, cela facilite le pliage. Certaines personnes repassent sur le trait, personnellement j'aime bien le rendu de mes mouchoirs (fierté maternelle sûrement).




Et tac-tac-tac-tac c'est parti (j'imite super bien la machine à coudre), une demi-heure ou trois-quart d'heure plus tard au pire, voilà ce que ça donne !

Y'en a un qui est un chouilla recroquevillé au fond, un bon coup de fer à repasser et il était comme neuf.


Et voilà, rien de bien sorcier, et c'est tout mignon. Je ne pense pas faire de boîte mais les disposer dans une jolie corbeille.
Tou-te-s à vos machines !

2 commentaires:

  1. J'ai mis les miens dans une jolie corbeille en métal, ça rend bien! ;-)

    RépondreSupprimer