lundi 23 mai 2016

Moment de grâce.

Ce midi, je suis passée dans mon ancienne école pour récupérer des vêtements pour Melle Seconde ; c'était aussi l'occasion de saluer mes collègues que j'apprécie beaucoup (certaines sont même devenues des amies).

Sur le parking, j'entends un jovial "Bonjour maîtresse !" dans mon dos.
Je me retourne... et vois le sourire solaire de Y., l'élève dont j'avais parlé ici. Si tu as trop la flemme d'aller lire, en gros c'est un élève que j'ai eu l'année dernière ; il avait été très malmené dans sa précédente école et son estime de lui-même était à environ 20 000 lieues sous les mers. Il avait du mal à gérer ses émotions et de grosses difficultés scolaires. Bref, c'était pas gagné.

APARTE
Je suis à 99% contente de croiser des anciens élèves (ne nous leurrons pas, je ferais bien la roue dans la cour tellement je suis soulagée de plus voir la tronche de certains à la fin de l'année. Mais c'est rare). Et crois-moi, j'en ai eu un paquet, grâce à mon poste tout moisi ! Que veux-tu, je suis un petit coeur d'artichaut et je m'attache super vite aux gosses. Mine de rien, on passe quand même pas mal de temps ensemble et ça créé des liens.
FIN DE L'APARTE

Évidemment, ça me fait grave plaisir de revoir Y., surtout avec une banane pareille. Je lui demande comment se passe son CM2. Et là, non seulement il est hyper fier de me dire que ça se passe bien, mais cerise sur le cupcake, il passe en 6ème. J'ai senti à quel point c'était important pour lui, et combien il avait repris confiance en lui et ses capacités.

Oh bien sûr, je serais pas assez prétentieuse pour affirmer que tout ça, c'est grâce à moi. Ca a été toute une chaîne de petites choses mises bout à bout qui ont permis d'inverser la vapeur. Mais je suis très heureuse d'avoir été l'un des maillons de cette chaîne, et c'est dans des moments pareils que je trouve que mon métier est vraiment le plus beau du monde.

Je garde précieusement cette anecdote dans ma besace à souvenirs tout doux, ceux que j'aime bien ressortir quand tout va de travers... merci Y. ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire