mercredi 13 avril 2016

Cadres d'habillage

Je me suis attelée à la fabrication des premiers cadres d'habillage (c'est-à-dire des plus simples à mon sens : fermeture éclair, gros boutons, boutons pression et crochets). C'était surtout l'occasion de tester avant de faire toute la série ! Ce n'est pas très compliqué, mais encore une fois... assez long !

Ils font partie du matériel qui aident le tout-petit à s'autonomiser. Cela lui permet plus tard de savoir boutonner sa veste, fermer son manteau, faire ses lacets... mais comme le cadre se trouve face à lui et non SUR lui, c'est beaucoup plus facile d'acquérir le geste (isoler la difficulté, on vous l'a déjà dit :) ).

Pour le cadre en bois, j'ai utilisé la technique du blog Guili-Guili : le pas-à-pas est très bien fait et très clair. Je n'en dirais donc pas plus à ce sujet.

Par contre, je vous livre ma technique pour le tissu qui habille le cadre. Elle n'est absolument pas parfaite, mais c'est comme ça que j'ai réussi à avoir un résultat satisfaisant. J'ai voulu que les pièces de tissu s'ouvrent comme des fenêtres (le "fond" n'est pas plein). C'est parti !

Découpez deux morceaux de tissu UNI et SIMPLE (pour ne pas distraire l'enfant de sa tâche ; donc pas de satin, de tissu "doudou"...), puis pliez-les en deux. Pour la taille, tout dépend du cadre que vous souhaitez réaliser : il sera plus large pour les gros boutons que pour les crochets. A vous de voir... comptez environ 2 cm d'ourlet supplémentaires pour être tranquille au montage.
PENSEZ AUSSI A LAISSER UN PEU DE MOU POUR FACILITER LE TRAVAIL DES PETITES MAINS !




Ensuite, cousez l'emplacement de la barre latérale. Il faut qu'il soit suffisamment large pour que vous la passiez à l'aise, mais pas trop non plus pour maintenir le tissu. J'ai mis mon doigt sur la photo car je trouve qu'on ne voit pas bien (non, je ne vous prends pas pour des dindes) ! Laissez en haut et en bas vos 2 cm d'ourlets "libres". Au pire si vous avez oublié ce n'est pas très grave, il vous faudra juste réouvrir un peu pour faire votre ourlet.




Ensuite, vous marquez vos ourlets avec des aiguilles que vous placerez perpendiculaires à votre couture, ça vous évitera de devoir les enlever au passage de la machine :). Pour faire l'ourlet, vous pliez les deux tissus vers l'intérieur (voir photo 2). Vérifiez bien avant de coudre que vos ourlets sont droits et que votre tissu fait la même taille en haut et en bas (non non, ça ne sent pas le vécu...).




Il ne vous reste plus qu'à coudre 3 côtés. Imaginez que la première couture que vous avez faite lors de la 1ère étape est la longueur d'un rectangle ; vous devez donc fermer ce rectangle. Vous saisissez (voir photo 2) ? Il ne faut pas coudre l'emplacement de la barre latérale... sinon elle passera pas :). Ca semble pas joli mais ne vous bilez pas, en rentrant la partie non cousue c'est chouette. Si vraiment cela vous gêne, vous pouvez faire le tour à la main (j'ai jugé que c'était du travail qui n'en valait pas la peine !).




Et voilà l'travail ! Une fois le système de fermeture cousu, il ne vous reste plus qu'à enfiler votre merveille sur les barres latérales et donner un bon coup de vils (pour cette étape, je vous conseille fortement de vous équiper d'une perceuse-visseuse ou d'un homme costaud qui fera ça très bien à votre place ! Avec ma force de mouche asthmatique, je n'ai pas réussi à les visser à fond). Ce système a le mérite d'être démontable, ce qui est super pratique : on peut enlever le tissu en cas de déchirure, salissure... donc le cadre a une très grande durée de vie.

Ouais, j'ai fait des boutonnières pour la première fois de ma vie, et je suis même pas décédée ! J'ai choisi de laisser les crochets à gauche apparents car je trouve que c'est déjà pas facile ; donc les visualiser aide le travail !
M. Aîné (4 ans et demi) a bien galéré la première fois, avant de prendre le coup de main.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire