dimanche 29 octobre 2017

Au secours, je me lance !

Ca y est !
Fasciné-e par la simplicité enfantine et la clarté de mes tutoriels (un petit coup de brosse de temps en temps, ça ne mange pas de pain), vous êtes décidé-e à vous lancer dans la merveilleuse aventure de la fabrication maison.
Que ce soit pour vos élèves ou vos enfants (voire les deux, bande de petits fous-fous), je vous propose une liste tout à fait non exhaustive et subjective du matériel qui, selon moi, constitue une bonne base pour commencer. Cette dernière est le fruit de 2 années de fabrication intense de matériel, et je crois qu'elle m'aurait bien servi pour éviter de m'éparpiller dans tous les sens !

Quelques petites recommandations générales pour commencer :
- dans la mesure du possible, ne soyez pas trop pressés pour fabriquer du matériel de "grande envergure", comme la mallette de phonologie. Demandez autour de vous si on ne peut pas vous dépanner, faites des vides-grenier, farfouillez dans les magasins, réfléchissez bien à l'utilité de chaque fabrication... bref, prenez votre temps, la précipitation est souvent mauvaise conseillère.
- Essayez de vous projeter un peu... mais pas trop. Je m'explique : il y a possibilité de garder des tas et des tas de choses : contenants, rubans, chutes de tissus, qui pourraient s'avérer bien utiles par la suite... essayez, objectivement, de vous demander si tel ou tel objet pourrait réellement vous servir, s'il est assez joli, assez en bon état, d'une constitution assez solide... et n'hésitez pas à re-trier vos trésors de temps en temps pour voir avec le recul ce qui ne servira à rien, voire de partager avec d'autres personnes (je ne suis pas du tout quelqu'un qui entasse donc parfois je dois me faire un peu violence).
- Si vous n'êtes pas du tout bricoleur-euse, ne vous lancez pas dans des projets ahurissants pour commencer. Pensez modeste, pensez efficace, pensez réussite. Rien de pire pour l'estime de soi que d'être dans l'échec, je ne vais pas vous faire un dessin. N'hésitez pas à vous faire la main sur des petits projets accessibles, vous prendrez quelques habitudes qui seront bien utiles pour des choses plus complexes. Vous pouvez également adapter : customisation d'un plateau déjà existant au lieu de le construire vous-même par exemple.
- Je le dis dans de nombreux articles, mais VRAIMENT, ne vous embêtez pas à couper les supports vous-mêmes. Contentez-vous d'assembler, c'est déjà pas mal. Jouez sur la corde sensible sans aucun scrupule : vous allez aider des enfants. Chaque minute de gagnée est hyper importante, croyez-moi.
- Evitez les peintures en bombe : ça semble à première vue être le bon plan, mais c'est un non sens écologique, et en général il faut plusieurs bombes par projet (je pense notamment aux lettres rugueuses). Bref un gouffre financier, pour un résultat parfois bof bof (coulures). Je vous propose une alternative plus bas.

Allez on y va ! 


UNE SCIE A ONGLETS MANUELLE

Permet de faire de jolis angles, et des coupes droites nettes. Très simple d'utilisation, super bon marché, elle a tout juste. Même M. Aîné (6 ans) l'utilise, sous surveillance bien sûr (n'appelez pas les services sociaux).






DE LA COLLE A BOIS DE BONNE QUALITE


J'utilise la marque Sader depuis des années, elle ne colle pas les doigts, et est super costaude (j'ai arrêté il y a bien longtemps de clouter mes boîtes, et 0 souci).





 DES CLOUS A TETE PLATE (ET UN PETIT MARTEAU)

Vendus en vrac au rayon quincaillerie (environ 1 euro 20 le petit sachet), ils sont très utiles pour plein de choses. Un bon basique.
Prenez un marteau avec une tête pas trop lourde (même si vous êtes un homme viril), c'est plus facile à manipuler pour du cloutage de précision.


(source




UN PETIT ROULEAU LAQUEUR ET DE LA PEINTURE LAVABLE A L'EAU

L'idéal est de la peinture pour les meubles. De petits pots sont suffisants. Le bleu et le rouge sont souvent utilisés chez Montessori, donc vous pouvez investir dans des plus gros modèles, à condition de bien fermer les pots. Là aussi, guettez les promos, les fins de série.
Je recommande la peinture lavable à l'eau parce que ça évite l'utilisation de produits chimiques pour détacher le rouleau et l'entretient est bien plus facile (en bonne grosse feignasse, il suffit de le laisser tremper toute une nuit dans une bassine d'eau chaude, et de le rincer grossièrement le matin pour obtenir un rouleau tout propre prêt à être réutilisé).






UNE PLASTIFIEUSE ET DES FEUILLES DE BONNE QUALITE

Il me semble difficile d'éviter la plastification, même pour une utilisation à la maison. Le papier seul s'abîme vite, et ce qu'on a créé peut toujours servir à d'autres.
J'ai fait le choix tout personnel d'investir dans une plastifieuse un peu chère, mais d'excellente qualité (plutôt qu'en acheter une crouilleuse par an). Cela fait 9 ans que je l'ai et elle est toujours opérationnelle (malgré la cadence infernale à laquelle elle est soumise). J'ai le modèle Saturn A3 de chez Fellowes, et j'en suis vraiment ravie. Je leur suis fidèle pour les feuilles à plastifier : jamais eu un souci de décollement, tenue nickelle dans le temps. A une époque j'utilisais une sous-marque à l'école : le carnage... encore une fois l'investissement est un poil plus important mais le rendu est valable pour des années.



Voilà un petit "pack de base" pas trop cher pour débuter sereinement. Bon bricolage (je vous prépare de mon côté un nouvel article sur les réglettes Cuisenaire et l'utilisation que j'en fais cette année, ainsi que des documents à télécharger) !

dimanche 15 octobre 2017

Livres pour lecteurs débutants

Avant d'avoir des mômes, je n'étais pas une grand fan de littérature jeunesse (j'ai pris option musique au CRPE, souvenirs souvenirs).
Je pensais que ça se résumait à Tchoupi et Petit Ours Brun (honte à moi), et j'avais envie de mourir.
Puis je suis devenue mère, et j'ai voulu le meilleur pour mes enfants. Alors... je m'y suis mise. J'ai découvert plein d'auteurs trop géniaux, et j'ai kiffé les amis. 

Depuis un an, j'emmène les pikachus à la bibliothèque municipale une fois tous les 15 jours. C'est l'occasion rêvée pour Melle Seconde de me coller la honte devant une collègue qui a participé à un échange Montessori en se vautrant allègrement par terre et en cognant sur son frère... (sérieusement 9 fois sur 10 ça se passe super bien, et puis parfois la plus jeune des deux fond une pile, que voulez-vous)

M. Aîné, lui, est d'un tempérament plus posé. Il aime beaucoup côtoyer des livres, depuis tout bébé. Il était très impatient d'apprendre à lire. Après avoir présenté les bases de la combinatoire (il avait alors 4 ans et demi à l'époque), je l'ai laissé un peu se dépatouiller tout seul avec les livres. Quand il rencontrait un digramme inconnu (genre "on", "an"...), il demandait, et hop c'était reparti. Ma formation avec Marie-Hélène m'a confirmé mon intuition première, youpi !
Aujourd'hui, à 6 ans, il lit avec beaucoup d'aisance et de plaisir. Il est très fier de pouvoir lire des histoires à sa soeur. Je suis vraiment heureuse que cet apprentissage se soit fait tranquillement, sans stress et à son rythme, car je sais combien il peut conditionner la suite de la scolarité.
Bien sûr, on continue les lectures offertes, pour le plaisir.

Bref, tout ça pour dire que M.Aîné a fait ses armes sur pas mal de livres ces derniers temps.
Je vous propose donc une petite sélection - tout à fait subjective - d'ouvrages accessibles à de jeunes lecteurs, qui auraient besoin d'automatiser leur lecture. Les ouvrages que je vous propose ont été testés et validés par mon fils, aussi bien sur le fond que sur la forme. Les textes ne sont pas trop imposants histoire de ne pas décourager (et parfois certaines formules sont redondantes), les illustrations sont un bon support pour aider la compréhension, il y a de l'humour / de la tendresse / de la poésie / un peu des trois... bref, de jolis livres pour des apprentis lecteurs :)
ATTENTION ! Les titres avec une petite étoile à côté (*) signifient qu'il y a des animaux qui parlent. Pour les Montessoriens pur de dur, à vous de voir si c'est un souci.



La clé (Julia Woignier)

Mon coup de coeur du moment, je l'avoue. Un très chouette livre d'une très chouette auteure / illustratrice (ma ville organise une fête du livre jeunesse et on a eu l'occasion de la rencontrer, après son passage dans la classe de Melle Seconde), au graphisme réussi et à la poésie touchante. Gros gros succès à la maison.




En t'attendant (Emilie Vast)

 Mon deuxième coup de coeur. Très touchant, très aérien, un superbe livre tout en douceur.




Je ne m'appelle pas Bernard ! (Claire Cantais)

M. Aîné en rigole encore. Un petit bouquin déjanté avec une chute... surprenante !




 
Au-delà de moi (Vincent Bourgeau) 

On y parle d’altérité, d'ouverture sur l'autre et sur le monde.





Papa maman Anouk et moi (Jérôme Ruillier)

Un énorme succès auprès de M. Aîné. L'histoire d'une famille, poétiquement représenté par une corde.





Comment tu t'appelles ? (Gay Wegerif)

Des gommettes qui changent de place... et le monde est transformé !

 





Peur de rien (Céline Claire / Hector Dexet) *

De quoi a peur la souris. Du chat. Et le chat ? Ect. Une structure répétitive qui rend le livre très accessible.









Debout, couché ! ( Vincent Bourgeau, Cédric Ramadier)

Un livre rigolo sur les contraires, avec une structure répétitive.

  



A la sieste (Iris de Moüy) *

Les animaux sauvages n'ont pas très envie de faire la sieste... mais une petite fille saura se montrer persuasive !




Un petit cochon pendu au plafond (Jean Maubille)

Une variante assez rigolote de la comptine !




Fil à fil (Jeanne Ashbé)

Une petite histoire d'araignée ma foi bien mignonette.




Nous, quand on sera grands (J Leroy - M Maudet) *

Un détournement du célèbre "Petit chaperon rouge"... il faut avoir la référence pour comprendre le livre !



BONNE LECTURE A TOUS !

dimanche 8 octobre 2017

Artisanat + goodies

Nous avons mis en place, avec ma collègue de CE2, de l'artisanat dans sa classe. C'est, pour simplifier, la suite logique de la vie pratique. A l'élémentaire, les élèves ne s'y intéressent pratiquement plus (ok j'avoue, j'utilise quelques plateaux en CP pour muscler la main, mais j'arrêterai en fin de première période).


L'ARTISANAT : MAIS POURQUOI DONC ?

Contrairement à ce qu'avait affirmé une personne sur un groupe d'échange autour de Montessori, on peut greffer plein de compétences "éducation nationale friendly" sur ces différentes activités. Voici nos objectifs personnels, à vous de voir si vous pouvez en rattacher d'autres :
- motricité fine, "décrispage" de la main
- développement des compétences exécutives (tout ce qui permet d'aller au bout d'une tâche malgré la difficulté, la frustration parfois...)
- climat scolaire, vivre ensemble : entraide, tutorat
- développement de la créativité 
- (re)découverte d'un patrimoine (en lien avec "questionner le monde").


COMMENT FAIT-ON CONCRETEMENT ?

L'artisanat sortant du cadre de mes interventions, j'ai donc dû trouver une solution pour l'introduire dans la classe (faites-moi sortir par la porte, je rentrerais par la fenêtre...).
J'ai donc décidé de proposer une présentation par jour, sur le temps d'accueil de l'après-midi (je ne suis décidément pas du matin, donc j'ai abandonné ce temps qui était contre-productif pour tous). Dans mon école les enfants montent directement en classe dès 8h20 et 13h20 ; ce n'est pas vraiment du temps scolaire et cela me laisse le temps de faire une petite présentation (qui peut déborder jusqu'à 13h35, soyons fous).
En plus de ces temps d'accueils, les enfants ont également le droit de prendre l'activité présentée qu'ils veulent quand ils ont fini sérieusement leur travail en classe.
Les enfants ont un tableau à disposition, ils s'y inscrivent par deux sur une même activité. Comme dit plus haut, une présentation par jour. J'espère qu'ils seront rapidement autonomes pour se former les uns les autres ; je ne suis là que pour donner le déclic. Cliquez sur l'image pour télécharger la version modifiable !

https://drive.google.com/open?id=0B8EhjAvLM_dsbHI0c2xVUkdaU3M



QUELLES ACTIVITES SONT PROPOSEES ?
- Tawashi (petites éponges japonaises que les élèves utilisent pour laver leurs ardoises)
- Tissage
- Tressage
- Tricotin (wah, je viens de me rendre compte que c'est le "T" power !)
- Crochet
- Scoubidous. 

J'avoue, j'ai rapidement laissé tomber le tissage, c'est encore un peu trop difficile pour des élèves qui n'ont pas du tout l'habitude de ce mode de fonctionnement... on y reviendra en cours d'année !
Le tawashi est l'activité qui remporte le plus de succès pour le moment, avec le tressage.


COMMENT NE PAS LAISSER L'EQUIVALENT DU PIB DU LUXEMBOURG DANS CES ACTIVITES ?

1. Achetez des planches en bois (tapez dans les chutes à -50% dans les magasins)
2. Achetez un tuteur en bambou (un euro et des bananes selon M.E., qui m'en a gentiment donné un vu qu'il en utilise dans son exploitation)
3. Achetez un sachet de clous à tête plate (1 euros et des bananes aussi)
4. Un lot de crochet et 2/3 pelotes ne vaut pas grand chose dans les magasins comme Action.

Bref, en cherchant un tout petit peu, vous pouvez équiper entièrement une classe pour moins de 10 euros.

Pour fabriquer un métier à tisser, allez voir mon article.
Pour fabriquer un tawashi, c'est sur le blog de Luizzati (il existe également des vidéos si vous avez du mal à capter le truc).
Pour une planche à tresser, cet autre article peut vous aiguiller (sinon, il suffit de scotcher le bout de la tresse par terre).

Et je vous donne une astuce testée et approuvée pour les tricotins, super bon marché et pas prise de tête à fabriquer.
Sectionnez des morceaux de bambous de 8 cm environ. Donc sur un tuteur, vous pouvez en faire tout plein, en général c'est en 1m de long.
Plantez 4 clous à égale distance les uns des autres, renforcez le haut et le bas à l'aide de toile adhésive, et le tour est joué !
Un morceau de pique à brochettes servira d'aiguille à tricotin.


Melle Seconde était très fière de m'aider à tenir les bambous pendant que je cloutais. Mon Dieu qu'elle a grandi depuis l'article sur le métier à tisser <3


Eh oui, un échec arrive même aux meilleurs. D'où l'intérêt de bien planter au milieu du bois.


Derniers supports à télécharger, rien que pour vous !

Des modèles en tricotin :
https://drive.google.com/open?id=0B8EhjAvLM_dsZ1g5TzVmNHZBQkk


Un dossier complet sur le tissage :
https://drive.google.com/open?id=0B8EhjAvLM_dsSHM2NmwzY0xrUXM

N'hésitez plus à vous lancer, les élèves adorent !

dimanche 1 octobre 2017

Les pays d'Europe

Il y a quelques temps, j'avais commencé à fabriquer ce matériel, puis j'ai beaucoup eu de mal à finir (procrastination, j'écris ton nom en lettres de feu)...
Je ne l'ai pas encore testé sur des élèves, donc n'hésitez pas me contacter si vous remarquez une coquille ou autre erreur.

Il s'agit d'un plateau présentant les pays européens (attention, pas de l'Union européenne hein). Je me suis très largement inspirée du travail présenté sur le blog 1,2,3 Montessori donc je ne vais pas réexpliquer ce que son auteure fait déjà très bien.


(source : 1, 2, 3 Montessori)

Mon plateau ressemble à s'y méprendre à celui de la photo, car j'ai également utilisé le visuel de Documents Montessori. J'ai cherché des heures, tenté de fabriquer quelque chose moi-même, rien de satisfaisant.  Donc voilà de l'argent bien investi
Petite précision : je n'ai pas collé le support (plastifié avec du vinyle transparent) sur le carton plume : trop peur que ça gondole. J'ai donc mis 4 petites punaises à tête plate.

Par contre je n'étais pas satisfaite des drapeaux. Je les voulais le plus "neutre" possible. Voici le fruit de mes réflexions : 


https://drive.google.com/open?id=0B8EhjAvLM_dsVWpjTUxtdF9hVlk
 
Chaque page présente, sur une même ligne, deux drapeaux différents, recto-verso. En les pliant, on obtient un "vrai" drapeau. Afin d'améliorer l'adhésion des 2 côtés quand vous fabriquerez le drapeau, je vous invite à ne plastifier vos feuilles que d'un côté. Pour cela, vous mettez deux feuilles dans la pochette à plastifier, verso contre verso. Une fois la plastification terminée, vous pouvez séparer les deux feuilles (découper si besoin, mais ça se fait très bien).
 

Pour que l'enfant puisse travailler et se corriger seul (sur une idée d'Emilie), j'ai fabriqué un petit carnet regroupant toutes les informations à savoir sur les différents pays : monnaie, hymne, capitale, localisation sur le continent, devise... vous pouvez l'imprimer en format livret, c'est bien suffisant.


https://drive.google.com/open?id=0B8EhjAvLM_dsUXNRSXFxZU5VbEk


A vos imprimantes !

samedi 23 septembre 2017

Cartes de nomenclature + livret : le vocabulaire de base en géométrie

Salut les ami-e-s !


Cela fait un moment que je ne suis pas passée par là, la rentrée fut comment dire... mouvementée ! Comme je reprends à plein temps, j'ai pris la décision de ralentir la fabrication de matériel. Je fais le choix de dédier mon temps hors école à ma famille. Mes enfants ont des journées chargées, ils ont besoin d'avoir une maman disponible et cool quand l'école est finie (ma fille a fait sa première rentrée et mon fils est entré en CP [avec pas mal de CE1], c'est un sacré cap !). J'ai beaucoup de choses à partager avec vous, mais les journées n'étant pas extensibles et la vie incarnée était prioritaire, il faudra vous armer de patience ;)

Bref, cet aparté étant fait, passons aux choses sérieuses.
Je reste sur mon poste "couteau suisse" une année de plus pour mon plus grand bonheur. Mes interventions impliquent à 75% du matériel Montessori, certaines collègues commencent à se lancer seules... et les enfants sont toujours aussi friands de manipulation ! J'ai eu plein de chouettes opportunités, pour les plus curieux j'ai remis mon CV à jour.

Ma collègue de CM2 a envie de se lancer cette année dans des ateliers maths. Comme je suis en charge de la partie géométrie, j'ai fabriqué des cartes de nomenclature ainsi que le livret allant avec les notions qu'elle souhaitait revoir en début d'année. Je partage donc tout ça, au cas où cela puisse vous servir.
Je me suis très largement inspirée du matériel proposé sur le site Participassions pour certaines images et définitions ; le squelette des cartes vient de Montessori et cie (je l'ai un peu bidouillé pour gagner du temps de coupe). Merci à leurs auteures pour ces partages ! Dernière chose, la police utilisée est celle de Danièle Dumont.

Allez hop, on clique sur les images pour télécharger !

https://drive.google.com/open?id=0B8EhjAvLM_dscXZfYms4ODJ1akU

https://drive.google.com/open?id=0B8EhjAvLM_dsMFZJZjhrX25qZG8

samedi 26 août 2017

Le bonheur de se former

 Bonjour à tou-te-s !

En début de semaine, je suis partie non loin de Bourgoin-Jailleu (Isère), où j'ai eu l'immense joie de participer au stage animé par Marie-Hélène Barbier via l'association Montessori Aide-moi à faire seul. Le thème était "Démarrer une ambiance Montessori en cycle 2".

Pour ceux qui ne la connaîtrait pas, Marie-Hélène est l'auteure de deux blogs (Journal Montessori et Montessori avec les 6/12 ans), ancienne professeure dans le système public, fondatrice de l'école Montessori d'Angers (où elle fut éducatrice en classe 6/12) ; elle a également pratiqué l'IEF avec ses filles... et avant tout, c'est une merveilleuse personne.

Si jamais vous avez l'opportunité d'assister à un de ses stages, un seul mot : FONCEZ ! Avec elle, les présentations sont limpides, les réponses à nos questions très précises, et les apports théoriques étaient vraiment là pour éclairer le concret. Marie-Hélène s'est adaptée à chacun des stagiaires pour présenter le matériel dont nous avions vraiment besoin, avec chaque jour un petit temps de travail personnel pour manipuler ou combler certaines lacunes. Bref, une approche de grande qualité, je vous la conseille les yeux fermés.

Vous l'aurez compris, j'en reviens enchantée, reboostée, enthousiasmée, avec plein d'idées de matériel à fabriquer (c'est pas demain la veille que le blog va fermer ses portes JE VOUS LE DIS). Mes collègues de cycle 2 peuvent commencer à trembler, j'ai plein de choses à leur proposer ahahah. Dommage que les journées ne fassent pas 48h !

(photo piquée à la page FB de Ressources Montessori, je me suis permise parce que c'est moi dessus !)

vendredi 18 août 2017

La chaîne du jour + tuto pour avoir des cartes parfaitement adaptées à votre chaîne !

M. Aîné a du mal avec le repérage dans la journée. Parfois, il ne sait pas si c'est le matin, l'après-midi, le repas du midi ou du soir, la sieste ou la nuit... j'ai donc fabriqué la chaîne du jour et nous l'avons testée ensemble.

Pour la fabriquer, j'avoue m'être moins éclatée que pour la chaîne de l'année. J'ai encore une fois suivi la technique Emilie-Céline, mais j'ai trouvé les dégradés de jaune très durs à faire à l'encre. Des collègues l'ont faite à la peinture, à vous de voir. Après, ce n'est pas dramatique si les dégradés ne sont pas très marqués vu que les perles sont montées sur une corde et que le but n'est pas de les trier, contrairement à la boîte des couleurs n°3). Mais bon, j'ai fini par obtenir un résultat à peu près satisfaisant.


Work in progress.



Et la voilà toute montée. C'est super joli quand même.


Puis je me suis attelée à la fabrication des cartes. Ca a été une étape très longue et pas facile. Je partage donc avec vous le fruit de mon travail ; merci de ne pas vous l'approprier et de faire un lien vers le blog pour partager. Je vous laisse les documents en format modifiable (voir le tuto un peu plus bas pour personnaliser les cartes), vous pourrez voir à quel point M. Aîné à des journées formidables. Si vraiment y'avait besoin, je mettrais en pdf...


HAN FIERTE IMMENSE.


Pour une chaîne "classique" (perles de 40 mm), le document est LA. Mes perles sont un poil plus petites (pour rien vous cacher, c'est une boulette à la base, mais je m'en suis rendue compte après avoir commencé), donc je vais chercher un tout petit globe pour mettre au centre... le doc est ICI.


Après une petite présentation, nous avons rempli les étiquettes (j'ai fait fi des toutes colorées pour gagner du temps, et il les avait vues la veille). J'ai posé une première étiquette "heure" et je lui ai indiqué le sens de rotation. Sa soeur a posé les supports adéquats autour, elle est en plein "c'est pareil que..." (on en reparlera), donc t'imagine qu'elle n'était que joie. Et là je me suis rendue compte qu'il avait une vision de sa journée toute bizarre : il pensait dormir en 3 fois, s'est rendu compte qu'il passait beaucoup de temps à manger (AHAHAH) ; j'en ai profité pour introduire le nom des repas de la journée... on a compté le nombre d'heures de sommeil, s'il passait plus de temps endormi ou réveillé... bref c'était TROP COOL.


Voici à présent un petit tutoriel si vous voulez avoir des couleurs parfaitement adaptées à votre chaîne.
Vous prenez en photo votre chaîne (avec une belle luminosité), et vous l'ouvrez avec un logiciel de retouche photo (j'utilise PhotoFiltre, c'est gratuit, j'en suis ravie).
Dans la barre d'outils, vous sélectionnez l'outil "pipette". Vous cliquez sur l'une des boules, et cela va vous donner un certain nombre d'infos sur sa couleur. On va retenir le code web, qui commence par #. Vous le copiez, sans le #.


Ensuite, vous ouvrez votre logiciel de traitement de texte. Vous sélectionnez la cellule de votre choix, et dans la barre d'outils il faut trouver "couleur d'arrière plan". En cliquant dessus, vous pouvez soit choisir une couleur pré-définie, soit mettre une couleur personnalisée ; c'est ce qu'il faut sélectionner.



Et il vous suffit de rentrer le code que vous avez préalablement copié. Il va falloir recommencer 23 fois mais ça vaut le coup ^^