vendredi 18 août 2017

La chaîne du jour + tuto pour avoir des cartes parfaitement adaptées à votre chaîne !

M. Aîné a du mal avec le repérage dans la journée. Parfois, il ne sait pas si c'est le matin, l'après-midi, le repas du midi ou du soir, la sieste ou la nuit... j'ai donc fabriqué la chaîne du jour et nous l'avons testée ensemble.

Pour la fabriquer, j'avoue m'être moins éclatée que pour la chaîne de l'année. J'ai encore une fois suivi la technique Emilie-Céline, mais j'ai trouvé les dégradés de jaune très durs à faire à l'encre. Des collègues l'ont faite à la peinture, à vous de voir. Après, ce n'est pas dramatique si les dégradés ne sont pas très marqués vu que les perles sont montées sur une corde et que le but n'est pas de les trier, contrairement à la boîte des couleurs n°3). Mais bon, j'ai fini par obtenir un résultat à peu près satisfaisant.


Work in progress.



Et la voilà toute montée. C'est super joli quand même.


Puis je me suis attelée à la fabrication des cartes. Ca a été une étape très longue et pas facile. Je partage donc avec vous le fruit de mon travail ; merci de ne pas vous l'approprier et de faire un lien vers le blog pour partager. Je vous laisse les documents en format modifiable (voir le tuto un peu plus bas pour personnaliser les cartes), vous pourrez voir à quel point M. Aîné à des journées formidables. Si vraiment y'avait besoin, je mettrais en pdf...


HAN FIERTE IMMENSE.


Pour une chaîne "classique" (perles de 40 mm), le document est LA. Mes perles sont un poil plus petites (pour rien vous cacher, c'est une boulette à la base, mais je m'en suis rendue compte après avoir commencé), donc je vais chercher un tout petit globe pour mettre au centre... le doc est ICI.


Après une petite présentation, nous avons rempli les étiquettes (j'ai fait fi des toutes colorées pour gagner du temps, et il les avait vues la veille). J'ai posé une première étiquette "heure" et je lui ai indiqué le sens de rotation. Sa soeur a posé les supports adéquats autour, elle est en plein "c'est pareil que..." (on en reparlera), donc t'imagine qu'elle n'était que joie. Et là je me suis rendue compte qu'il avait une vision de sa journée toute bizarre : il pensait dormir en 3 fois, s'est rendu compte qu'il passait beaucoup de temps à manger (AHAHAH) ; j'en ai profité pour introduire le nom des repas de la journée... on a compté le nombre d'heures de sommeil, s'il passait plus de temps endormi ou réveillé... bref c'était TROP COOL.


Voici à présent un petit tutoriel si vous voulez avoir des couleurs parfaitement adaptées à votre chaîne.
Vous prenez en photo votre chaîne (avec une belle luminosité), et vous l'ouvrez avec un logiciel de retouche photo (j'utilise PhotoFiltre, c'est gratuit, j'en suis ravie).
Dans la barre d'outils, vous sélectionnez l'outil "pipette". Vous cliquez sur l'une des boules, et cela va vous donner un certain nombre d'infos sur sa couleur. On va retenir le code web, qui commence par #. Vous le copiez, sans le #.


Ensuite, vous ouvrez votre logiciel de traitement de texte. Vous sélectionnez la cellule de votre choix, et dans la barre d'outils il faut trouver "couleur d'arrière plan". En cliquant dessus, vous pouvez soit choisir une couleur pré-définie, soit mettre une couleur personnalisée ; c'est ce qu'il faut sélectionner.



Et il vous suffit de rentrer le code que vous avez préalablement copié. Il va falloir recommencer 23 fois mais ça vaut le coup ^^

vendredi 11 août 2017

Trier des animaux - poils / écailles / plumes + BON PLAN !!!

Mercredi, nous sommes allés avec les gnomes au zoo d'Upie (26). Nous y avons passé une chouette journée (ce qui est le cas de le dire, ah ah ah), et nous en avons profité pour récupérer un accessoire indispensable à une activité que je n'arrivais pas à finir depuis un moment (j'en parlais ici).
Pour cette dernière, je me suis très largement inspirée du blog de Maëva. Je trouvais ça juste dommage de mettre des sequins pour les écailles... je suis donc aller flâner dans ma boutique de tissus préférée et j'ai trouvé mon bonheur : un tissu à pas cher imprimé "écailles"... mais doublé d'un espèce de pilou. Il en fallait plus pour m'abattre, j'ai tondu cette horreur avec des ciseaux Spiderman (sisi, je vous jure !).

 
ET JE VOUS LE PROUVE !!! J'ai utilisé des chutes d'un bricolage comme support (une idée qui n'avait pas marché pour les cadres des serrures ; j'ai recoupé les planches en 2).


Le pilou agonisant sur mon plancher. Heureusement, la peau de serpent est indemne.
Une fois cette dernière bien lisse, j'ai fixé les textures sur ma planche avec de la colle à bois et j'ai posé un dictionnaire dessus pour maintenir le tout. La planche "poils" est une chute perso.


Et j'ai donc trouvé l'accessoire ultime à Upie ! Les gosses étaient au taquet, car ils savaient qu'il y avait une activité à la clé, et ils en raffolent... petit conseil cadeau pour le choix de la plume : pas trop de duvet, ça a beau être très joli ça s'englue dans la colle et c'est immonde... la choisir également un peu plate pour un meilleur maintien dans le temps. Je suis ENFIN tombée sur la candidate idéale <3


Lors de la présentation, comme toujours, on fait nommer : plumes, écailles, poils. "Ils sont douuuuux les poils" a dit ma fille, bientôt 3 ans. Le tissu écailles a bien la texture adéquate, je suis ravie.


Puis on présente les p'tits animaux à trier. On les fait nommer aussi. D'après ma fille, le poisson clown était un "poisson d'avril" et l'aigle royal "un pigeon". Et là, tu prends sur toi pour pas éclater de rire.


Et après, c'est parti pour le tri. On va pas se mentir, pour une moins de 3 ans c'était dur de trouver les animaux à écailles. La bonne stratégie c'est de trier poils / plumes en premier et les écailles restent en dernier (*mouahahah rire machiavélique*). J'ai conclu sobrement par "les animaux avec des plumes sont des OISEAUX". 



Pour conclure cet article et ne pas faire mentir le titre, j'ai trouvé un super site australien qui vend TOUTES les mini figurines possibles et imaginables + beaucoup, beaucoup de choses venant de différentes marques (Schleich, Safari, Papo...). Les prix pour les minis figurines sont imbattables (0,54 cts quand on commande vers la France) et les FDP absolument pas démentiels quand on pense que ça vient de trèèèès loin. Pour réduire votre empreinte carbone, essayer de regrouper les commandes avec des gens vivant pas trop loin de chez vous !

mardi 8 août 2017

La chaîne de l'année et autres goodies

Grâce à ma collègue et cybercopine Emilie (elle-même inspirée par une idée de Céline, ma copine de formation !), j'ai enfin trouvé une solution simple, économique et rapide pour fabriquer la chaîne de l'année. J'ai vraiment adoré faire ce matériel, c'est vraiment ce dont j'avais besoin après la galère du cube du binôme.

Il suffit de plonger les perles dans de l'encre et laisser le charme agir. Pour plus de rapidité, j'ai rassemblé les perles de la même couleur en colliers, j'ai fait tremper tout ça dans un petit pot en verre avec un fond un peu large tout en remuant de temps en temps. Un essuyage assez grossier, et j'ai mis chaque collier à sécher dans mon cerisier (comme c'est bucolique). Si besoin était, j'ai fait un second bain, histoire de bien uniformiser la couleur. C'était vraiment très chouette à voir, toute ma famille a été conquise !
Pour les couleurs, je vous renvoie à l'article d'Emilie qui a très bien détaillé.

Petits détails pratiques : pour éclaircir une couleur, il faut la diluer dans l'eau ; pour la foncer, il faut utiliser sa complémentaire (c'est ce que j'avais fait pour la boîte des couleurs n°3). 
Pour mon tapis personnel, j'ai utilisé des perles de 10 mm de diamètre, ce qui est idéal pour bien faire le tour du tapis ; cf. photos plus bas). 
J'avais à ma disposition de l'encre noire, bleue, verte, jaune, rouge et blanche. Je n'ai pas utilisée cette dernière car elle se diluait très mal avec les autres couleurs et cela donnait un rendu pâteux.
Pour assembler les perles, j'ai utilisé une corde très fine mais hyper solide dont M.E. ne se servait plus (donc une fois les colliers secs, je les ai coupés et j'ai mis les 366 perles sur une même corde). Les nuances de couleurs étant parfois très subtiles, j'ai fait le choix de faire un tout petit noeud entre chaque mois, histoire de ne pas mettre certains enfants dans l'embarras (déficients visuels, daltoniens...).


Mon bureau d'été, y'a pire comme vue.


Les colliers qui sèchent, saurez-vous tous les retrouver ?


Fierté du travail accompli. 


La chaîne sur le tapis. Suite à une discussion lancée par ma collègue Delphine (foncez voir sa page au passage, elle fait des trucs TROP BEAUX qui vous feront baver d'envie !), il me semble plus judicieux de décaler légèrement les mois pour qu'ils coïncident avec chaque saison. Bon après ça ruine l'harmonie des couleurs et ça me chagrine un poil, mais pourtant cela me semble plus logique.


Afin d'indiquer un jour bien précis (genre le 11 novembre, je dis ça je dis rien...), j'ai fabriqué quelques petites flèches. Le doc est modifiable, à vous de voir si vous voulez modifier la taille, la couleur...



Bien partie sur ma lancée, j'ai voulu faire les étiquettes des mois adaptées elles aussi à mon tapis. J'avoue que j'en ai un peu bavé, j'ai bidouillé les lois de la géométrie, mais au final j'obtiens un résultat qui me satisfait. Pour faire court, j'ai utilisé un grand compas de l'école, j'ai tracé un arc de cercle de la taille du rayon de mon tapis, puis un second de 10 cm plus grand. On va pas se mentir, toutes les étiquettes ne sont pas rigoureusement de la même taille (ça se joue à 5 mm près hein), mais à l'oeil c'est indécelable. Vous verrez sur les photos qu'il manque le mois d'octobre : il a servi de crash test et je n'avais plus de rouge en stock ! Entre temps, je l'ai refait. J'ai fait les fonds de tiroir pour trouver les 12 couleurs nécessaires. C'est bien plus économique que de vider une cartouche d'encre à chaque fois... n'hésitez pas à demander autour de vous si besoin, il n'y a pas besoin d'un gros morceau de chaque couleur. N'oubliez pas de plastifier vos étiquettes pour plus de durabilité.
Je vous propose un modèle vierge pour faire vos propres étiquettes. Pour le télécharger en entier en A3 (si vous avez la possibilité d'imprimer en A3, ou en magasin de reprographie), c'est ICI (à venir très vite en A4 ; il en manquera un bout mais on peut très facilement le combler en prolongeant le modèle).


Admirez au passage mon superbe tapis de carreaux de ciment <3


J'ai écrit les mois au posca blanc, le même que pour les timbres. J'ai fait un modèle au crayon de papier d'abord, ça se gomme très bien. Pour un résultat bien opaque, j'ai passé trois couches de posca.


Enfin, j'ai trouvé sur le site de 2 louveteaux homeschoolers des questions pour s'entraîner à utiliser le tapis des saisons (comme rituel par exemple), ainsi que d'autres outils de mesure du temps montessoriens qui sont actuellement en cours d'élaboration.

Avec tout ça, vous êtes paré-e-s pour maîtriser les mois à la perfection ! D'autres outils d'éducation cosmique à venir bientôt ! 
 --> la chaine de la journée, c'est par ici.

jeudi 27 juillet 2017

Le cube du binôme et sa boîte

Le voilà, vous l'attendiez avec impatience, voici le tuto pour fabriquer le cube du binôme (avec quelques explications en sus), et surtout sa boîte ! Des collègues me l'ont demandé car il y a eu de la casse dans certaines classes... à vous de modifier les dimensions si besoin, voire même de les adapter pour fabriquer la boîte du cube du trinôme (pas eu le courage de m'y atteler encore, ça m'a déjà pris un temps de dingue, et j'ai eu BEAUCOUP de ratés !). L'essai étant enfin transformé, je partage tout ça avec vous.


PETIT POINT PURISTES : les dimensions sont très légèrement différentes et comme c'est un travail manuel le rendu est moins parfait que dans le commerce. J'ai tenté cette fabrication par goût du challenge (je suis un brin zin-zin aussi), et parce que j'évite au maximum le "made in China". Bref si j'étais vous je passerai mon chemin parce que ça risque de vous agacer :) 

PETIT POINT RADINS : si vous voulez fabriquer seul ce matériel et que vous n'avez aucun tasseau sous la main, laissez tomber, il vaut mieux l'acheter tout fait. Si vous avez du bois qui traîne ou que vous achetez à plusieurs (il faut vraiment peu de bois pour un cube), par contre c'est hyper rentable.

PETIT POINT FEIGNASSES : c'est une fabrication vraiment relou et précise pour avoir un rendu correct, donc laissez tomber si vous n'êtes pas fan du travail de fourmi ! 

Ces précisions étant faites, C'EST PARTI MON KIKI !!!

Je suis partie de deux tasseaux : un de 1,9 x 1,9 cm et l'autre de 2,9 x 2,9 cm. Les "vraies" dimensions sont 2x2 et 3x3 cm, à vous de voir si cette petite entorse vous semble insurmontable ou pas. J'avais acheté des tasseaux à l'époque où j'ai voulu tenter de fabriquer l'arche romane (FAUSSE BONNE IDEE), j'ai donc tapé là-dedans.
Pour le tutoriel précis, je me suis aidée de celui de Chantecler qui est très bien fait et très clair.

J'ai découpé les morceaux à la scie sauteuse (mais à la scie à onglets ça me semble possible, il faut juste un peu d'huile de coude). Deux conseils à ce propos : 
- achetez du bois d'assez bonne qualité sinon il a tendance à éclater, et ça fait du boulot en plus. En cas d'éclat trop important, enduisez de pâte à bois (ou équivalent) puis poncez. Une fois la peinture mise je vous assure qu'on y voit que du feu. 
- prenez VRAIMENT le temps de bien mesurer et de couper proprement votre bois, sinon vous allez vous taper du ponçage pendant des plombes et c'est vraiment pas drôle. Mieux vaut bien couper à la base, je vous l'assure. Et là ça se joue à un demi millimètre près.





Mon cube n'est pas parfait, j'ai fait pas mal d'aller-retours en ponçant un peu à chaque fois, jusqu'à une imbrication optimale (zin-zin je vous dis).

POUR LA MISE EN COULEURS (attention c'est très important) : les bonnes couleurs sont bien celles de l'article de Chantecler cité plus haut. Je m'explique, le plus simplement possible : le cube du binôme représente le développement de la formule mathématique (a+b)3. Cette formule est également présente dans le cube du trinôme (a+b+c)3. Et on voit bien que a (plus petit cube) = jaune et b (cube intermédiaire) = bleu.
Si vous avez rien compris, faites-moi confiance et puis c'est tout.
Merci à Valérie Maestre Tron, éducatrice à l'école Montessori d'Albi, d'avoir pris le temps d'avoir confirmé mes doutes...

Techniquement, je vous conseille l'acrylique brillante Glossy de chez Lefranc & Bourgeois. Elle est magnifique, le rendu est super propre, les couleurs bien opaques et pas besoin de vernir, le côté glossy est vraiment une réussite. C'est un investissement mais quand on pense qu'une bombe de peinture coûte ce prix-là et permet de faire 2-3 bricolages, là sur le long terme c'est très rentable.
Dernière chose : commencez par peindre le bleu et le jaune. C'est plus facile de couvrir du bleu avec du noir que l'inverse !





Donc voilà, ma première version était fausse, j'en aurais pleuré parce qu'il était super réussi...



 Heureusement quelques semaines plus tard je m'y suis remise, et le petit frère est tout aussi mignon.



Une fois le cube terminé, on peut attaquer la boîte (tout en medium 10 mm) :
le fond : 7x7 cm
le couvercle : 7,2 x 7,2 cm + tasseau de 27 mm x 9 mm pour le tour (ou moins large).
l'angle fixe : 6 x 5,5 cm / 5 x 5,5 cm
les parties qui s'ouvrent : 6 x 5,5 cm / 7 x 5,5 cm

Vous aurez aussi besoin de 2 charnières et de 8 petites vis, comme j'ai utilisées pour les cadres à serrures. On fixe le tout à la colle à bois, en s'aidant de la photo plus bas.


Alors là concrètement je crois que j'ai pris de la drogue quand j'ai fait mon premier montage, CA VA PAS DU TOUT DU TOUT. Comme quoi même les meilleurs ont leurs failles.


Heureusement après ça s'est arrangé.


Le cube est dans la boîte, je répète le cube est dans la boîte.


Le couvercle a été bien pénible à faire (3 tentatives et beaucoup de gros mots pour y arriver). Cette version est la plus satisfaisante à mon goût (coller le tasseau autour et non dessous). 
J'ai tracé au crayon une des faces du cube, j'ai peint, et j'ai passé APRES un trait de feutre noir indélébile, histoire de cacher le pas joli-joli. C'est une astuce cadeau.

 J'ai un côté un peu moins droit mais là, franchement, J'EN AI MARRE.




Et voilà, c'est terminé ! Bien contente d'avoir fini car j'ai un super projet sur le feu, on en reparle vite !

dimanche 16 juillet 2017

Documents pour la grammaire

Avec mon petit recul de cette année, j'essaye de modifier ce que j'ai présenté aux élèves afin d'être la plus exhaustive possible (à venir dans le courant de l'été : mes activités de pré-lecture et les aménagements dans les apprentissages purement montessoriens). Egalement, ma collègue de CE2 aimerait bien proposer une approche montessorienne de la grammaire : il ne m'en fallait pas plus pour me booster à préparer du matériel (je suis un peu lacunaire à ce sujet). Je me suis aidée du livre Pas à pas des éditions Ecole Vivante ; je vous invite donc à vous référer à cet ouvrage pour bien comprendre comment utiliser le matériel, ce qui n'est pas vraiment le but de mon blog.

Pour commencer (même si ce n'est pas à 100% de la grammaire...), j'ai crée des cartes mots-outils. Ce sont des mots invariables, à retenir très vite comme un dessin (lecture globale), et qui permettent aux élèves de pouvoir lire rapidement des phrases plus riches. J'ai fait ma liste personnelle en fonction de mes besoins, mais le doc est modifiable ! Clic sur l'image pour le télécharger (à imprimer sur du papier jaune) :


https://drive.google.com/open?id=0B8EhjAvLM_dsQWhuUGxtb3dGR0U 


Ensuite, lorsque les premiers symboles grammaticaux sont introduits, quelques petites cartes auto-correctives autour du groupe nominal (Dét + Nom + Adj, ce qui fait écho à l'activité de la petite ferme), le document est modifiable :


https://drive.google.com/open?id=0B8EhjAvLM_dsUzdEUmhNaGdWV1E

Si vous voulez la version en pdf, elle est !


Pour découvrir le verbe, j'ai compilé des petits billets d'ordre, glanés à droite à gauche. J'ai bidouillé pour que ça soit faisable avec un minimum de matériel, aussi bien en classe qu'à la maison, mais vous pouvez adapter ! A imprimer sur du papier rouge.

https://drive.google.com/open?id=0B8EhjAvLM_dsRHNLRFZ4ZUVUREU



Puis quand l'enfant est bien rentré dans l'analyse grammaticale, on utilise des flèches. Celles de Montessori mais pas que sont géniales, mais pour éviter de passer une cartouche d'encre à chaque fois, j'ai créé deux documents à partir de ceux d'Anaïs : des cercles et flèches vierges à modifier à votre guise, et les flèches oranges et les cercles rouges parce que j'en avais particulièrement besoin. J'ai scotché un bout de feuille rouge sur une feuille orange A4 à 10 cm du bord pour imprimer le deuxième document... ça a fonctionné !

https://drive.google.com/open?id=0B8EhjAvLM_dsMmV0ZUUzUDE5R00


https://drive.google.com/open?id=0B8EhjAvLM_dsVkxLQnphUkxodm8


Enfin, pour avancer progressivement dans l'analyse d'une phrase et découvrir les fonctions, le Pas à Pas cité plus haut propose des phrases illustrant des situations de plus en plus complexes. Elles n'étaient pas mises en forme... voilà une bonne chose de faite ! J'ai mis en haut de chaque page la difficulté exploitée, pour plus de clarté.

https://drive.google.com/open?id=0B8EhjAvLM_dsUzdEUmhNaGdWV1E


En espérant que ces ressources puissent vous simplifier la vie !

mardi 4 juillet 2017

Les débuts de la grammaire selon Montessori

Je vous présente deux activités en lien avec les débuts de la grammaire. Elles ont passionné mon fils (6 ans tout rond) et je suis sûre qu'il ne sera pas le seul. Il a été mon cobaye (penser à toujours avoir un enfant sous la main avant de se lancer, ça permet de voir les défauts, les manques, les erreurs...), je les ai fabriquées dans l'optique de les proposer à des CP bons lecteurs l'année prochaine, voire des CE1 en difficulté, pour les aider à rentrer dans la grammaire de façon plus concrète.

Petite parenthèse : en amont, il y a tout un travail en lexique à faire autour des animaux, leur nom, celui de leur petit / leur femelle... je me suis appuyée sur les cartes de nomenclature de Géraldine, et de deux tubes Safari : les animaux de la ferme et les bébés animaux. VOICI MON AVIS, OBJECTIF CAR ILS N'ONT PAS ETE OFFERTS.. c'est un peu con-con car ils n'ont pas harmonisé les tubes (il y a par exemple 2 veaux mais pas d'oison, un ânon mais pas d'âne, le chiot est plus gros que le chien, idem pour le cabri et la chèvre... bref c'est pas très organisé tout ça). 
Quant à faire des familles, c'est un peu la croix et la bannière.. mais pour le prix, ça fait l'affaire, on fera des vide-greniers cet été pour compléter ce qui manque.
La qualité est tout à fait correcte pour le prix, même si bien sûr on n'en est pas au niveau des détails de figurines Schleich, on peut en faire quelque chose.


Meuh-meuh fait la vache. 

Le tube des bébés animaux.


Les pauvres petits abandonnés qui n'ont pas (encore) de famille 


Tentative de reconstitution de familles par M. Aîné (il a déjà bossé les noms à l'école, trop facile ahahahah)


J'ai pour l'instant 3 activités de "pré-grammaire" : singulier / pluriel ; masculin / féminin et la petite ferme, qui permet d'écrire ses premières phrases et découvrir certaines natures de mots.
J'ai rangé tout ça dans un petit meuble à tiroirs A5 (les mêmes que pour les séries de lecture).
Deux activités sont possibles à partir des animaux. C'est parti, je vous dis tout !!! 


 Il me manque la dernière étiquette car mon marqueur blanc a décidé de décéder subrepticement...


Voici ce que contient le tiroir masculin / féminin, première activité présentée :

Une activité trouvée chez Montessori mais pas que (pour les non lecteurs) et l'autre chez Crapouillotage (en prolongement de l'activité plus bas). Les deux petits sacs avec les symboles de grammaire sont faits main mais vous pouvez acheter ceux de Tout pour le jeu les yeux fermés, ils sont très bien.


Dans le sac des noms, j'ai écrit manuellement tous les noms des animaux adultes (GNIIIII ça fait beaucoup) (et pour une meilleure durabilité, je les ai plastifiés, re-GNIIII). M. Aîné les a triés en deux catégories : mâles et femelles. Il a tenu à mettre toutes les figurines possibles (fais mon fils, fais). 

Puis il a choisi les déterminants qui allaient bien avec (en bleu clair). Le chameau n'a jamais voulu mettre "un" devant étalon, et m'a dit "mais enfin maman on dit pas "le étalon !!!!", j'ai dû faire une étiquette à l'arrache en attendant mieux... il s'est tout de suite corrigé lorsqu'il a posé l'étiquette bleue à droite de la noire ("ah mais non ça veut rien dire verrat le"...).


Une fois tout fini, j'ai superposé une étiquette "masculin" sur mâle, et "féminin" sur "femelle". Rapide bilan : "quand on dit un ou le, c'est masculin. Quand on dit la ou une, c'est féminin". L'enfant premier m'a répondu, enthousiaste : "AH OUIIIIII, parce que masculin ça commence par mmmm comme mâle, et féminin par ffffff comme femelle !!!". On a fait quelques exemples avec des objets du quotidien.... c'est passé comme une lettre à la poste !


La deuxième activité (de rédaction) a été adorée par mon fils, qui me l'a réclamée à corps et à cris. 
Il vous faudra : la liste de TOUS les animaux (c'est très très long...), autant (voire plus) de verbes, de déterminants et d'adjectifs que d'animaux. Prévoir un sac par nature de mots, avec le dessin dessus ça facilite le rangement.
On a commencé par ce qu'il connaissait : choisir un animal, trouver son nom et un déterminant.



Ensuite, il a choisi une action, et une façon de décrire le coq. C'est lui qui a organisé sa phrase, au début les étiquettes étaient un peu bancales, mais très vite il a modifié puis a lu sa phrase, très fier. Il en a fait d'autres après, j'avais mis les tas dans l'ordre devant lui et roulez jeunesse. On peut, après cette étape, faire écrire la phrase à l'enfant.




Conclusion : "Oh maman, j'adore tes activités, j'aime autant que Mario (c'est dire...) !!!"

Bientôt je vous parle du singulier / pluriel, et de mes "adaptations" en lecture après mon petit recul de cette année (ça me prend beaucoup de temps, j'attends d'avoir tout terminé avant de poster !).

samedi 24 juin 2017

Réviser l'histoire... en s'amusant

Je voulais vous parler du cube du binôme mais ayant eu un petit souci technique, je vais devoir repartir à zéro, et j'avoue que je n'ai pas l'énergie, en cette fin d'année caniculaire, de m'y remettre tout de suite...

Rien à voir avec Montessori (ce qui n'empêche pas que cette activité soit super valable), je vous offre en échange un petit jeu que j'avais fait pour des élèves de CM1. On s'était marrés comme des baleines :) je vous en livre la version 2.0, revue et corrigée.

Ce jeu est basé sur le principe du devine-tête, mais au lieu d'être une banane ou un éléphant, vous incarnerez des personnages historiques. J'ai essayé de balayer assez largement le programme de cycle 3, mais certains sont abordables dès les CE2. J'ai également intégré pas mal de femmes, souvent sous-représentées... j'ai hésité à mettre des personnalités telles que Robespierre et Hitler, puis j'ai trouvé ça trop dur de tenir ce rôle pour un enfant. Après, je vous donne plus bas la version modifiable pour que vous puissiez l'adapter à vos besoins ! J'utilise dans ce document la police "Script école".


Pour faire tenir la carte sur la tête, plusieurs possibilités :
- coudre un morceau de scratch sur une bande élastique et coller le second morceau sur le verso de la carte (solution que j'avais choisie) ;
- glisser la carte dans un morceau d'élastique (mais ça cache le nom)
- glisser la carte dans un bandeau ou un foulard (même remarque que plus haut).

Si vous voulez éviter de vider votre cartouche d'encre, vous pouvez choisir l'option "2 par page" sur la version PDF ; c'est plus petit mais la taille reste tout à fait acceptable !

POUR TELECHARGER :
- la version modifiable
- la version PDF

Amusez-vous bien et bonne fin d'année scolaire à tous !